follow us Facebook icon Twitter icon

«Comment prévenir et guérir le paludisme» Conférence et dîner de charité pour la lutte contre le paludisme

A l’occasion de la visite du chef de Cabinet et Conseillère du Ministère de la Santé de la région de Kaolack madame Rose Wardini à Brescia, l’Association Italiasenegal en collaboration avec l’Association Book Jef Ci Kaolack, ont organisé une conférence suivie d’un dîner de charité sur le thème du paludisme au Sénégal, en particulier dans la région de Kaolack, ce samedi au BREND via Moretto 78, Brescia (Ex tribunal de Brescia).

Parmi les intervenants de la rencontre étaient présents, monsieur Marco Fenaroli conseiller municipal de la région de Brescia, monsieur Momar Mbow président de l’Association Book Jeef Ci Kaolack, monsieur Franco Valenti président de l’Association Italiasenegal, monsieur Osvaldo et monsieur Silvio Caligaris de l’ONG Medicus Mundi Italia, ensemble à la délégation sénégalaise de Kaolack et la communauté sénégalaise de Brescia.

L’Association Italiasenegal, qui a aussi comme objectif de lutter contre la pauvreté et d’améliorer les conditions de vie de la population Sénégalaise, fut présentée au public par son président monsieur Franco Valenti, avant de passer la parole au docteur Silvio Caligaris de l’ONG Medicus Mundi Italia. L’intervention du médecin en chef de la section des maladies infectieuses de l’Hôpital Civil de Brescia, a donné l’occasion au public de réaliser comment le paludisme reste toujours une sérieuse maladie dont le continent africain est confronté.

En fait, selon l’OMS, explique monsieur Caligaris, dans le monde entier chaque année plus de 650.000 personnes meurent du paludisme, une maladie tropicale rencontrée par 40% de la population mondiale, surtout dans les pays pauvres : des centaines de millions de personnes sont infectées chaque jour, 50 millions d’entre eux sont des femmes enceintes, avec le paludisme qui augmente le risque d’anémie, d’insuffisance pondérale et la croissance du taux de mortalité infantile.

Les enfants de moins de 5 ans sont les plus à risque à cause de la fragilité de leur système immunitaire. Le paludisme après la pneumonie et la diarrhée, est la troisième cause de mortalité infantile chez les enfants de moins de 5 ans. Toutes les 40 secondes dans le monde, un enfant meurt du paludisme, cependant 2000 enfants meurent chaque jour à cause d’une maladie qui peut être prévenue ou guérie.

80% des décès et des infections se produisent en Afrique subsaharienne, où 90% des cas de paludisme enregistrés chaque année sont signalés chez les enfants de moins de 5 ans. Comme il n’y a toujours pas de vaccin contre le parasite qui transmet l’infection aux humains par les moustiques anophèles, l’instrument de prévention plus efficace reste la bonne utilisation des moustiquaires traités à l’insecticide naturel durable, les moustiquaires imprégnées, en mesure de sauver un enfant sur cinq de la mort pour le paludisme.

Définissant l’anophèle comme l’animal le plus féroce en Afrique, monsieur Caligaris a aussi profité de l’occasion pour donner au public qui était présent lors de la conférence, des mesures préventives contre la malaria en l’Afrique.

De sa part la Conseillère de la région de Kaolack a remercié et encouragé l’initiative d’Italiasenegal et de l’Association Book Jef Ci Kaolack, en réaffirmant que le paludisme est bel et bien un problème que le gouvernement du Sénégal ne cesse de combattre. Elle a aussi souligné que la lutte pour la prévention du paludisme avec l’usage des moustiquaires imprégnées doit également être accompagnée par une politique de sensibilisation pour avoir un environnement sain qui n’est pas propice à la reproduction de l’anophèle, moustique vecteur du paludisme.

Suite alla rencontre, la soirée a pris fin au Restaurant Laguna Blue – via San Zeno 76, Brescia, où c’est tenu le dîner de recueil de fonds qui seront destinés à l’achat de moustiquaires pour la population de Kaolack.


Leave a Reply